11/09/2020


L'entretien des voies publiques est une nécessité évidente pour maintenir une commune dans un état constant de propreté et d'hygiène
Dans leur immense majorité, les trottoirs relèvent du domaine public. Malgré cela, c'est le propriétaire occupant, le locataire ou l'usufruitier de l'habitation qui doit en assurer l’entretien.

Quelles sont vos obligations pour entretenir votre trottoir ?

L’entretien du trottoir peut se limiter à un passage d’un mètre vingt de large s’il n’y a pas de bordure ou jusqu’au caniveau. Il comprend :

  • le nettoyage des feuilles mortes et détritus
  • le désherbage (non chimique)
  • ​​​​​​​le dégagement de la neige ou du verglas
  • ​​​​​​​l’épandage de sel, de sable ou tout autre produit visant à assurer la sécurité du trottoir en hiver.

    C’est la raison pour laquelle la municipalité a pris un arrêté dans ce sens pour responsabiliser les riverains.
    Le riverain doit en outre laisser la libre circulation sur le trottoir et veillez à ce que celui-ci ne soit pas gêné par une haie non taillée ou un tas de sable par exemple.
entretien des trottoirs2.jpg
les-riverains-d-une-voie-publique-sont-tenus-de-nettoyer-ou-de-faire-nettoyer-les-trottoirs-accotements-et-caniveaux-attenants-a-leur-propriete_lightbox.png